Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 14:29

 

 

 

 

 

 

Une savante exploration sur l'histoire du diapason et ses propriétés d'éveil. Thérapeutique ou pas? Philippe Barraqué, musicothérapeute, nous donne son avis éclairé et musicologique sur le La 432 Hz.

A lire et à vibrer sur REZOZEN : http://www.rezozen.com/articles/fiche/227/Le-diapason-naturel-432hz-quelle-aventure-Par-Philippe-Barraque

Blog de thérapie vocale - Tous droits réservés

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 19:05
Chant harmonique, un chant qui révèle - Philippe Barraqué

Chaque être résonant, chaque instrument de musique et de manière générale tout ce qui constitue notre univers, a sa richesse harmonique spécifique : des séries de sons, de cellules, de nombres qui se construisent et se reproduisent à partir d’événements fondateurs.

Le son harmonique est une empreinte complexe de cette génétique sonore : à chaque être animé ou inanimé, sa signature acoustique, sa combinaison de « gènes musicaux » transmis de génération en génération depuis les origines jusqu’à nos jours. Chanter des harmoniques, c’est célébrer la cellule première, se réintégrer dans le concert de l’univers, expérimenter la fluidité cristalline des sons planétaires.

Le chant harmonique est une tentative de Connexion avec un langage qui n’appartient pas à notre plan terrestre, un chant de l’ADN qui aurait été « amené sur terre par une civilisation avancée – de manière délibérée », comme l’affirme le professeur Francis Crick, un prix Nobel qui a décrypté la structure spiralée de cette molécule de vie.

Et il est vrai que plus vous montez dans les harmoniques aiguës, plus vous assistez à une désintégration des intervalles (quart, huitième, seizième de ton…) qui n’obéit plus à notre conception humaine de l’harmonie, un mouvement en spirale inéluctable qui conduit à d’autres formes de communication.

Qui n’a pas constaté les résonances harmoniques simplement en mettant en vibration un gong, un bol chantant ou un carillon? L’effet est immédiat au niveau de notre ressenti corporel car ces fréquences qui ont échappé aux tentatives normatives des systèmes musicaux nous ramènent à la source concertisante des éléments, aux mutations permanentes traversées par les chaos, les destructions et les reconstructions qui forment une chaîne ininterrompue de transformation.

Ce qui nous intéresse en thérapie sonique, c’est cette révélation de la mémoire archaïque, du choc émotionnel, l’histoire unique d’un parcours vibratoire qui transparaît dans chaque éclat de voix, dans chaque musique du souffle, dans chaque difficulté à chanter l’être profond. Le Moi s’exprime dans l’espace-temps du chant tandis que le Soi nous livre les clés de l’être essentiel : un son continu qui le relie à l’universel.

Le chant harmonique n’a pas son pareil pour générer un foisonnement d’émotions, d’expériences qui touchent aux silencieux accords et désaccords relationnels de tout individu, à sa manière de composer avec les autres.*

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie

*Extrait du livre La guérison harmonique, Philippe Barraqué, éditions Jouvence - Tous droits réservés

www.planetevoix.net www.yogaduson.info www.chantharmonique.eu

Le blog de thérapie vocale - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

Repost 0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 16:39

Notre expert Philippe Barraqué pour France Dimanche : "On peut se servir de sa voix pour soulager des souffrances physiques ou psychologiques. Le chant est l'allié de notre épanouissement". Philippe Barraqué, musicothérapeute, coach vocal. Pour en savoir plus : www.planetevoix.net

Certains fredonnent sous la douche, d'autres vocalises à tue-tête et ils ont raison. car pousser la chansonnette est excellent pour le corps et l'esprit. La preuve!

Des émissions comme Nouvelle star, The Voice ou Star academy passionnent petits et grands, et les chorales ont le vent en poupe. Le chant sous toutes ses formes a même fait son entrée dans les maisons de retraite et s'entend de plus en plus à l'hôpital : des ateliers et des spectacles sont proposés aux patients, avec notamment les Soignants chanteurs, qui se déplacent au chevet des enfants malades. Les stars de la chanson française s'y mettent aussi avec l'association Les voilà! qui offre des concerts intimistes à ceux qui sont hospitalisés. En mai, la Semaine du chant et de la musique rythmera la vie des personnes âgées dans les établissements gériatriques (...).

Remède anti-crise, chanter apaise les patients. Et que l'on soit doué ou pas, cet exercice apporte un soulagement indéniable à tout âge et présente des vertus parfois surprenantes.

Lutte contre la maladie

Certains patients atteints de cancer le constatent : pratiquer le chant (ou un instrument) à l'hôpital peut faciliter la guérison. Faby Perier, auteur-interprète, en est un excellent exemple : en 2008, après l'annonce de son cancer, elle a décidé de se battre grâce à la musique, en commençant par écrire une chanson sur sa maladie, plutôt que de se laisser aller au désespoir. Aujourd'hui, elle est en rémission.

Combat la douleur

"Des scientifiques ont montré que le chant pratiqué en préopératoire permet de réduire les saignements et la quantité d'anesthésique durant une opération", affirme notre expert, Philippe Barraqué. Car cette pratique fait vibrer l'intérieur du corps : il s'agit d'une sorte de massage thérapeutique interne, qui recèle un grand pouvoir de relaxation, utile dans le traitement de la douleur.

Dope les défenses

Des chercheurs de l'institut d'éducation en musique de l'université de Francfort, en Allemagne, ont démontré que le chant stimulerait notre système immunitaire et nous aiderait à nous protéger des infections. Ils ont prélevé des échantillons de sang parmi les membres d'une chorale professionnelle, avant et après une répétition d'une heure du Requiem de Mozart. Ils ont ensuite analysé les taux d'immunoglobulines A (des anticorps qui protègent l'organisme des infections des muqueuses et de la peau) et d'hydrocortisone (une hormone antistress). Résultat: les deux taux étaient beaucoup plus élevés après la répétition!

Entretient les neurones

"On sait aussi que fredonner des chansons du passé retarde l'évolution de la maladie d'Alzheimer chez les personnes atteintes", ajoute Philippe Barraqué. La stimulation cognitive freine en effet cette pathologie qui aboutit à la mort des neurones.

Combat l'autisme

La musicothérapie aide les enfants autistes à rétablir une communication avec le monde extérieur. Car chanter permet de lâcher prise et d'exprimer des émotions que l'on a parfois du mal à formuler verbalement. En se concentrant sur la musicalité, le rythme ou les paroles, on s'affranchit progressivement des blocages.

Chasse les idées noires

A l'instar du sport, le chant favorise la libération d'endorphines, ces hormones du bien-être. C'est un antidépresseur sans pareil pour combattre le spleen hivernal. On dit même que celles et ceux qui chantent atteignent plus facilement le bonheur, car cet exercice stimule les deux hémisphères cérébraux, celui de la raison (le gauche) et celui des émotions (le droit).

Restaure l'estime de soi

Chanter en groupe, dans une chorale par exemple, permet de se dépasser, de s'assurer de sa capacité à chanter en public. C'est un excellent moyen de gagner de la confiance en soi, d'apprendre à s'affirmer et de vaincre sa timidité.

Soulage le dos

Pour émettre un son, il faut adopter la bonne position. Impossible de chanter en étant avachi! Il faut se tenir bien droit, le dos aligné avec la nuque, les épaules relâchées et le bassin légèrement vers l'avant. Du coup, de la tête aux pieds, en passant par les dorsaux et les fessiers, tous les muscles sont sollicités. Résultat : on renforce ses abdos sans s'en rendre compte tout en prévenant les douleurs cervicales et lombaires.

Améliore le souffle et le transit

Tenir la note demande du souffle et développe une respiration profonde, similaire à celle utilisée dans le yoga. Cela apporte une bonne oxygénation à tout l'organisme et mobilise le diaphragme, ce qui améliore le transit intestinal.

Atténue les rides

Le chant fait aussi travailler les zygomatiques, les muscles du visage, grâce à l'articulation, ce qui entretient l'élasticité de la peau. Du coup, cette excellente gymnastique faciale décrispe les traits, évite le relâchement et gomme le double menton et les rides.

A lire

- La voix qui guérit, de Philippe Barraqué, Jouvence, et le CD homonyme (3 vol.), DG Diffusion, www.planetevoix.net

Philippe Barraqué, Florence Heimburger (source: France Dimanche, 29/3/2014)

Le blog de thérapie vocale - Philippe Barraqué - Tous droits réservés

Chanter, c'est bon pour la santé! - Philippe Barraqué
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de thérapie vocale™
  • Le blog de thérapie vocale™
  • : Se servir de sa voix comme outil de guérison, découvrir ce qui résonne profondément en vous, chanter l'être dans tous ses possibles, le blog de thérapie vocale de Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie, vous convie à explorer les arcanes secrètes de la voix et la puissance curative des sons.
  • Contact

Recherche

Liens